L'Université de Genève à la fin du XIXe siècle et ses étudiants orientaux à l'époque de Lénine et Weizmann

Durée: 1h00-1h15

Tarifs de groupe: de 1 à 10 personnes: 120 CHF (100 €)

                               de 11 à 20 personnes: 160 CHF (130 €) 

                               de 21 à 30 personnes: 200 CHF (165 €)

Départ: Place Neuve (Entrée du Parc)

Parcours: Parc des Bastions, Rue Saint-Léger, Rue De-Candolle

Organisation des visites:

A la demande: Avec un préavis minimum de 8 jours et sous réserve de disponibilité à la date choisie. Les tarifs sont ceux indiqués ci-dessus.

- Sur annonce: Celles-ci sont programmées et annoncées à l'avance. Le tarif d'inscription (hors tarifs groupes) est alors de 15 CHF (13 €) par personne.

Bref descriptif de la visite

Construite à partir de l'année 1874, l'Université de Genève remplace l'ancienne Académie fondée par Calvin en 1550. Si l'inscription des élèves est assez timide les premières années, elle augmente significativement vers 1890 avec l'arrivée massive d'étudiants dits "orientaux" provenant pour l'essentiel de l'Empire russe.

Hommes et femmes: sur un pied de complète égalité.

Ces étudiants, qui représenteront jusqu'à 65 % des effectifs totaux de l'Université, étaient pour nombre d'entre-eux de confession juive. Ils joueront un rôle essentiel dans le développement de l'institution, notamment au niveau de sa faculté de médecine où il est à noter une forte présence féminine parmi les étudiants.

La Suisse est en effet le premier pays au monde (1872) à permettre l'accès des femmes aux études supérieures sans aucune restriction. Par ailleurs, aucun clausus-numérus n'est appliqué aux étrangers en raison de leur origine ou de leur appartenance religieuse.