Joseph Wertheimer, Grand-rabbin de Genève (1833-1908)

Auteur: Jean Plançon

Une édition de l'Association Patrimoine juif genevois

Broché, 70 pages illustrées

Format: 21.5 cm x 10.5 cm

En vente au prix de CHF 13.-

livraison comprise.

Pour un paiement en ligne cliquez ci-dessous.

Commander en ligne

Autres moyens de paiement: 

Par virement sur compte (IBAN: CH24 0900 0000 1454 3181 4) au nom de Patrimoine juif genevois.

Par Bulletin de versement (uniquement en Suisse): adressez votre commande à: patrimoinejuifgenevois@gmail.com (vous recevrez le bulletin de versement par courrier).

*****

 

Le 27 avril 1908, s’éteignait, à l’âge de 74 ans, Joseph Wertheimer, le 1er Grand-rabbin de Genève. Cette personnalité, aujourd’hui quasiment oublié, et dont seule sa tombe, placée au centre du cimetière juif de Carouge, semble encore nous rappeler son rayonnement, fut pourtant une des figures les plus emblématiques de la Communauté israélite de Genève au cours de la seconde moitié du XIXe siècle.

A peine âgé de 26 ans lorsqu’il prit ses fonctions, il dut s’atteler à la reconstruction d’une communauté dont les membres se disputaient continuellement. Cet état fâcheux, qui durait depuis plusieurs années, fut le premier des combats livrés par un jeune rabbin dont la renommée allait bientôt dépasser le cercle intime du judaïsme genevois. En effet, grâce à son entrain, son ardeur, son activité et son sens de l’organisation ; mais aussi grâce à son grand cœur et son esprit d’ouverture, car ce fut un homme doté d’une charité inépuisable envers les Juifs et les non-Juifs, il sut redonner non seulement de la cohésion à sa communauté, qui dès lors, vécut dans la paix et la concorde, mais il sut aussi se faire aimer d’une population et d’un exécutif rendus affables par son érudition et ses nombreuses qualités humaines.

Comme nous allons le voir à travers le récit de sa carrière, son long rabbinat, 49 ans, ne fut pas toujours auréolé de succès. Il dut en effet se résigner à accepter parfois les décisions - encore empreintes d’une certaine intolérance - de telle ou telle autorité. Il dut affronter les effets de l’assimilation et la désaffection grandissante des jeunes générations pour les traditions ancestrales, sans pouvoir véritablement y remédier. Mais malgré tout, par son charisme et son extraordinaire sens des relations humaines, il restera dans la mémoire collective comme l’un des plus grands pasteurs de l’histoire de la communauté juive de Genève.